Méditation sur l’Evangile - 2e Dimanche du Temps Ordinaire (Année C)

Publié le par SVD TOG

Méditation sur l’Evangile - 2e Dimanche du Temps Ordinaire (Année C)

2e dimanche du Temps Ordinaire

Jn 2,1-11

« Il y eut un mariage à Cana de Galilée.. »

Les noces de Cana signifient le début des noces messianiques inaugurées par Jésus, le Messie. Mais est-il vraiment le Messie ? Le monde n’a pas changé par sa venue. Cependant, n’a-t-il vraiment pas changé ? Si, il faut des disciples qui croient et perçoivent les signes que Jésus a opérés et dont le don de vin en grande quantité est le premier. Les disciples reconnaissent qu’à la venue de Jésus, « les montagnes leur feront couler du vin nouveau, toutes les collines seront ruisselantes » (Am 9, 13).

Il est le Messie. Il reviendra pour accomplir totalement les promesses des prophètes, surtout celles qui sont eschatologiques, car elles dépassent notre cadre du temps et de l’espace, comme par exemple :

« Il arrivera dans la suite des temps que la maison du Seigneur sera établie au-dessus des collines… » (Is 2,1).

Des noces, c’est un temps de joie, la plus grande joie dont les hommes font l’expérience : la joie des noces. Quelle grande promesse que celle donnée au peuple d’Israël : « Comme un jeune homme épouse une jeune fille, celui qui t’a construite, t’épousera ». « Comme une jeune mariée est la joie de son mari, ainsi tu seras la joie de ton Dieu » (Is 62,5).

Tout au début des temps messianiques, le peuple de Dieu s’est divisé en deux : le peuple d’Israël d’un côté et l’Eglise, de l’autre. Quand nous célébrons la semaine de prière pour l’unité de l’Eglise, il ne faut pas oublier ce schisme à la base.

Commenter cet article