Témoignage du P. Hugo Teves sur la vie du P. Dieter Skweres

Publié le par SVD TOG

Témoignage du P. Hugo Teves sur la vie du P. Dieter Skweres

P. Dieter E. Skweres

* 27/2/38 + 26/6/2016

Années de préparation

Né le 20/2/38 à Essen en Allemagne, Dieter Skweres est entré au noviciat à Saint-Gabriel en Autriche le 4/9/59. Après avoir émis les premiers vœux le 8/9/61, il termina la philosophie en 1962 et fut choisi pour continuer ses études de théologie à Rome. Il fut ordonné prêtre à Nemi le 20/2/66. De 1966 à 1968 il faisait la Licence au Biblicum et fut envoyé à Techny pour enseigner l'Ancien Testament. Affecté au Congo il se rendit à Lyon pour améliorer son français.

Congo

Le P. Dieter Skweres arriva au Congo le 21/1/70. Il n'y a pas travaillé longtemps, mais il a fortement influencé la pastorale et l'orientation de notre Province, dans la direction de l'apostolat biblique.

Quant à ses premières initiatives, il répondit en 2015 à une lettre du P. Xene Sanchez:

"1. Oui, tu as raison, c'est moi qui ai fondé le CAB en 1970 à Bandundu. Mes premiers collaborateurs étaient Gaspard Mudiso et Willy Triebel (à trois, nous vivions à Ito). Werner Bach s'est ajouté plus tard, lors de son retour des études à Paris. Quand j'ai dû partir pour les études du doctorat à Frankfurt, il a pris la relève au CAB. Pendant son congé, il m'a joint en Allemagne et nous avons rédigé plusieurs cahiers de Ta Parole Ma Lumière (AT)."

Cette Revue biblique fut publiée d'abord en français et ensuite aussi dans les 4 grandes langues du Congo. En juillet 1971 le P. Skweres participa à Rocca di Papa au premier séminaire de la Fédération Biblique Catholique qui venait d'être fondée en 1969.

Etudes en Allemagne

De 1972 à 1977 il continua ses études à Frankfurt en Allemagne et termina en avril 1977 avec le doctorat en théologie biblique. Pendant ses études il restait en contact avec l'Afrique. En 1973 il organisa avec le P. Bach une tournée en Afrique de l'Ouest pour faire connaître la publication Ta Parole Ma Lumière. Après 1975 il fit une tournée avec le Père Blanc Adrien Smith qui était en train d'organiser l'apostolat biblique sur le continent africain.

Togo/CeBiLo

Après sa promotion il fut muté pour le Togo, où il fonda le Centre Biblique de Lomé (CeBiLo). Il visait tout le Togo et tous les pays francophones de l'Afrique. Ainsi son périodique biblique "Ecoutez & Annoncez“ arrivait aussi régulièrement au Congo. Ses publications partirent dans 17 pays.

Rayonnement international

Sur ses engagements au niveau international, le P. Skweres écrivit ceci:

"En 1977, quand j'ai commencé mon engagement à Lomé, j'ai reçu la tâche de diriger le 'Service Afrique' de la Fédération biblique pour les pays francophones de l'Afrique et des îles de l'Océan Indien. J'ai alors réussi à ce que presque chaque Conférence épiscopale nomme un prêtre comme responsable de l'apostolat biblique dans leur pays. En même temps, donc en 1977, P. Amewowo reçut la même tâche pour les pays anglophones d'Afrique. Il prit la succession du P. Adrian Smith PB.

Il avait aussi son siège à Lomé. Cela n'était pas encore CEBAM.

Le Service anglophone s'est achevé par un séminaire de pastorale biblique à Lusaka, encore sous la direction du P. Adrian, pour des représentants des pays anglophones. Je faisais partie de l'équipe des animateurs de ce séminaire. Moi-même, j'ai dû organiser un séminaire de pastorale biblique pour des représentants des pays francophones d'Afrique. Je ne l'ai pas fait au niveau continental, mais régional en trois sessions.

J'ai publié les résultats de ces trois séminaires dans un livret intitulé "La Bible au service du peuple de Dieu".

Pendant ces séminaires, il fut décidé de fonder CEBAM à Nairobi sous la direction du P. Amewowo. Il y fut aussi décidé de demander à la Société biblique qui était représentée par le pasteur Fontus, de publier une édition de la TOB à un prix plus abordable. La pétition fut signée par le Cardinal Zoungrana de Ougadougou. Le résultat est l'édition actuelle qui est sur le marché. VB et son édition de la Bible n'existait pas encore.

Dans le ‚Service Afrique‘ le P. Skweres s'est partagé pendant une année le travail avec le P. Wynnand Amewowo. 11 cahiers furent publiés avec le thème „Bible et l'Afrique“ on organisait des séminaires à Lomé, Bangui et sur l'Ile Maurice. Il donnait l'exégèse, introduction dans les Ecritures Saintes et l'Hébreux au Grand Séminaire de Lomé.

De 1978 à 1984 le P. Skweres était membre du comité exécutif de la Fédération Biblique Catholique.

Verbum Bible

Le père prit aussi une part active dans la création de 'Verbum Bible'. A ce sujet il précise dans sa lettre:

" Je n'étais pas présent à la réunion de Bernbach. Mais peu après, [en octobre 1981] le P. Heekeren m'a invité à venir à Rome pour une réunion du Conseil général. P. Schoffen, P. Reusch et P. Lesch étaient également invités.

Il s'agissait de fonder VB. Je me souviens d'avoir dit alors que selon moi, la SVD ne pouvait pas fonder une Maison d'édition pour tout le Continent, sans passer par au moins un évêque. Alors le P. Général m'a passé le téléphone pour donner un coup de fil à Mgr Dosseh [archevêque de Lomé] pour lui demander s'il pouvait nous aider. Son accord fut tout de suite obtenu.

Or, l'année prochaine, donc en 1982, devait avoir lieu à Lomé la réunion ordinaire du SCEAM dont Mgr Dosseh était le Président en ce moment-là. Il a alors convié Gerd Lesch (et je pense aussi Schoffen) à cette réunion pour présenter le projet VB. L'accueil de la part des évêques était favorable.

Alors le travail de VB pouvait commencer avec la bénédiction de l'archevêque de Lomé et même des évêques du SCEAM. Pour l'Afrique de l'Ouest, Schoffen travaillait à partir de Lomé où il avait toujours sa voiture pour les voyages au Togo, Bénin, Burkina et Côte d'Ivoire.

Luis Schoffen, Gerd Lesch et Christian Reusch (pour la Fédération mondiale et pour MISSIO et Editorial Verbo Divino) et P. Heekeren se sont beaucoup engagés pour la réussite de VB. Cet engagement et la bénédiction des évêques du SCEAM ne me laissent pas douter que Dieu veut cette œuvre et que nous avons la lourde responsabilité de ne pas la laisser périr."

Notons toutefois que déjà en juin 1981 la SVD avait soumis son projet de Verbum Bible à la Conférence Episcopale du Zaïre/Congo. Celle-ci "encourage et bénit ce projet qui doit contribuer efficacement à l'évangélisation en profondeur."

D'autres initiatives/responsabilité au Togo

En 1985, au-delà de toutes ses responsabilités, le P. Skweres accepta la lourde tâche d'essayer un nouveau début de la congrégation autochtone des 'Petits Frères de l'Evangile'. Cette congrégation avait commencé depuis 10 ans. Leur règle s'intitule „Educateurs de la Foi“ et est reconnue par Rome. Les objectifs de la congrégation sont: cours de religion, travail en équipe, retraites, conférences, media, engagement social et promotion humaine. Les frères pratiquent aussi l'agriculture et l'élevage. L'évêque [Dosseh] donna son accord et discuta les modalités avec son clergé. En 1988 l'Institut St Paul ouvrit ses portes. Les cours se donnent en soirées. 20 professeurs aident le P. Skweres pour les donner.

Cette congrégation avait commencé dans un vieux bâtiment appelé 'Brother Home'

Régional

De 1990 à 1993 le P. Skweres était supérieur de district et de 1993 à 1999 le premier Régional de la jeune Région Togo/Bénin, ensuite Econome Régional. Depuis 1995 il faisait des démarches afin que les Sœurs SSpSAP s'installent à Lomé. Ainsi sur l'initiative du P. Skweres elles ont fondé leur unique couvent sur le sol Africain à Lomé. On attend toujours les vocations africaines.

Ecole de la Foi

Début août 1996 l'archevêque Kpodzro rappela au Cardinal Meisner de Cologne (Allemagne) les multiples liaisons qui avaient existé entre l'Allemagne et le Togo, spécialement entre l'Eglise de l'Allemagne et l'Eglise du Togo. Quand le Cardinal Meisner a vu tous les bâtiments vides du 'Brother Home', il proposa de les réfectionner et d'en faire une école de la Foi. Le P. Skweres surveillait les travaux de construction et devint le premier directeur du Centre. Il l'était jusqu'à sa mort.

Un autre grand projet du P. Skweres était la construction d'un Grand Séminaire au nord du Togo et d'un Centre de spiritualité „Arnoldus-Kope“ à Lomé.

Problèmes de santé

En juillet 2011 le Père s'était cassé une jambe. Son transport de Lomé à Troisdorf était une petite aventure. Après une hospitalisation à Troisdorf, à Bonn et à St Wendel et après avoir subi plusieurs opérations, il a pu rentrer au Togo. Mais en juin 2014 il était de nouveau affaibli et devait revenir à St Wendel pour se reposer et pour le contrôle.

Le religieux

A la question, quelle sorte de recréation un religieux pratique le soir ou pendant le congé, le P. Skweres répondit: "Les jours libres j'aime visiter une famille amie togolaise. Avec mes 76 ans je suis pour les enfants comme un grand-père….."

Ce qui est important dans sa vie, c'est la prière et la vie spirituelle. Il aime se baser sur les deux premières décennies de la SVD au Togo (1892 - 1918). Dans ses sermons et dans ses écrits il présente notre Fondateur aux Togolais comme le "Saint qui prie pour le Togo".

En jetant un regard rétrospectif sur sa vie missionnaire le P. Skweres disait:

« Au début je croyais que je devrais m'adonner uniquement à la science biblique. Ensuite je me suis converti vers la pastorale biblique. L'impact de la Bible sur la vie quotidienne des gens devenait plus important pour moi. En progressant en âge je me suis penché sur la spiritualité trinitaire de Saint Arnold Janssen et je suis étonné combien elle est actuelle, quand je cherche ses racines bibliques. »

Le P. Skweres est mort à Lomé 4 mois après avoir célébré son jubilé d'or de sacerdoce en présence de plusieurs évêques et d'autres autorités qui ont ainsi reconnu le grand travail que le père avait accompli dans l'Eglise, spécialement au Togo.

Il était un vrai "Socius du Verbe Divin". Le Verbe Divin a accompagné le père durant toute sa vie; la Parole de Dieu a donné l'orientation à sa vie et le père a travaillé, afin que d'autres aussi connaissent et suivent cette Parole de vie.

Que le P. Skweres rencontre maintenant le Verbe Divin en personne dans sa gloire céleste.

P. Hugo Tewes SVD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article