Méditation sur l’Evangile - 18e Dimanche Ordinaire

Publié le par SVD TOG

Méditation sur l’Evangile - 18e Dimanche Ordinaire

18e Dimanche Ordinaire

Lc 12, 13-21

Nous planifions tous pour notre avenir. Pour cela, nous payons l’assurance contre la maladie et contre beaucoup d’événements. Mais il y a une chose contre laquelle nous ne pouvons pas payer une assurance : la mort. Nous pouvons prendre soin de notre vie, mais la vie elle-même n’est pas dans notre main, dans notre pouvoir. Ni nos richesses, ni notre intelligence ne peuvent écarter la mort. Ce n’est pas une raison d’avoir peur. Non, « décharge sur le Seigneur ton fardeau, et lui te subviendra » (Ps 55, 23). Ce n’est que cette foi qui nous libère de la peur de la mort et, par conséquent, de tout souci de rendre notre vie éternelle. Car la vie elle-même reste dans la main de Dieu. Il l’a donnée, il pourra l’enlever à chaque moment. Faut-il alors multiplier les prières, jeûner et gagner des indulgences pour alimenter, pour ainsi dire, notre compte d’une banque céleste ? Or, le ciel ne peut pas se mériter. Il est un don gratuit de l’amour de Dieu. Nous ne pouvons qu’ouvrir notre cœur et accueillir cet amour de Dieu, l’amour qui est celui du Père pour le Fils. Il n’y a pas d’amour plus fort, car il est fort plus que la mort.

Commenter cet article