Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aide aux inondés de Bétérou et des environs

Publié le par SVD TOG

CaritasBenin1

La saison de pluie passée a confronté tout le Bénin aux affres de l’inondation. Cette situation concerne malheureusement 2/3 des communes de notre pays parmi lesquelles il y a celle de Tchaourou où se trouve notre paroisse de Bétérou. Du Nord au Sud, des villages entiers ont été raillés de la carte, des hectares de cultures dévastés, des milliers d’habitations engloutis et des populations entières isolées du reste du monde. Ce drame a pris une telle ampleur que le gouvernement béninois a dû décréter l’état d’urgence pour bénéficier de l’aide internationale qui a rapidement commencé à venir.

En vue d’une gestion efficiente des aides et différents dons, Caritas Bénin a été désignée pour coordonner et superviser toutes les interventions des ONG et Institutions humanitaires. Et cela se poursuit déjà depuis quelques semaines un peu partout dans le pays.

CaritasBenin2Le 21 Décembre, c’était le tour de Bétérou et de quelques villages environants touchés par les inondations de recevoir une aide humanitaire. Depuis le matin, la mission a commencé à se remplir de sinistrés qui ont patiemment attendu le début de la distribution de dons en nature. C’étaient environ 250 bénéficiaires qui ont reçu l’aide sous forme des vivres (maïs, riz, haricot, huile) et des biens domestiques (moustiquaires, nattes, couvertures, bidons pour l’eau potable, savons, médicaments).

La distrbution a été coordonnée par les membres de la Caritas Bénin, le répresentant de l’Ambassade du Japon au Bénin, tous venus de Cotonou, en collaboration avec nos catéchistes. Cela vaut la peine de souligner que tous ces dons proviennent de plusieurs organismes parmi lesquels les principaux sont : UNHCR, UNICEF, le Japon et Caritas Bénin.

Certes, cette aide ne résout pas du tout des problèmes de ceux qui ont perdu leurs maisons, la moitié ou plus de leurs récoltes. Toutefois, c’était un geste qui a pu soulager au moins un peu la souffrance des inondés. Nous espérons beaucoup que ce n’est pas encore la fin, car l’aide internetionale continue à venir au Bénin...

Marek Pogorzelski, SVD

CaritasBenin4 CaritasBenin5 CaritasBenin3-copie-1.jpg

Publié dans Nos Paroisses

Partager cet article

Repost 0

Collecte du sang à la paroisse de Bétérou

Publié le par SVD TOG

sbeterou01 

« Plus de 8,5 litres de vie »

Une hémorragie survenue au cours d’un accouchement ou celle lors d’une intervention chirurgicale, le cas du malade qui a perdu une grande quantité de sang  ou celui des grands brûlés...

Voici seulement quelques exemples des situations qui entraînent un besoin urgent et important en produits sanguins. Malheureusement, nos hôpitaux et surtout ceux qui sont dans le besoin souffrent très souvent à cause du manque du sang. Pour y rémedier, il faut certainement beaucoup de personnes qui vont donner, et ce qui est important donner régulièrement, leur sang. Pour cela, nous avons essayé de sensibiliser nos paroissiens pour qu’ils puissent s’engager, eux aussi, à cette belle aventure de sauver la vie.  

sbeterou02Et voilà, cet effort a apporté du fruit. Mardi passé, le 21 Décembre une collecte du sang a eu lieu au centre paroissial à Bétérou. Elle a été faite par le laboratoire de l’hôpital de Zone Boko à Parakou qui est venu chez nous. Au total ce sont 19 personnes qui ont généreusement consacré un peu de leur temps, qui ont ainsi surmonté leur crainte de la piqure et qui – au nom de la fraternité et de la solidarité – ont accepté de donner de leur sang. Parmi les donneurs il y a des élèves, des enseignents, des cultivateurs, des ménagères, ... et le P. Marek Pogorzelski (sur la première photo) qui a ouvert cette belle journée de collecte. Chacun a pu donner 450 ml, ce qui offre aux malades 8 550 ml du sang à bénéficier.

Evidemment, en voyant des besoins réels, notre don bénévole apparaît comme « une goutte dans la mer ». Cependant, dans notre époque de plus en plus individualiste et matérialiste, cet élan d’humanité est à la fois rassurant et formidablement porteur de chaleur et d’éspoir.

sbeterou07C’était la première collecte, mais on espère que ce n’est pas la dernière ; d’autant plus que les donneurs du jour, eux-mêmes, ont déjà exprimé le désir de donner à nouveau l’année prochaine.

Marek Pogorzelski, SVD


  sbeterou03sbeterou04sbeterou05sbeterou08sbeterou06

Publié dans Nos Paroisses

Partager cet article

Repost 0

Nouvelles de Bétérou

Publié le par SVD TOG

 

rjbeterou02Rencontre des jeunes à Bétérou


Comme nous le savons parfaitement, les jeunes sont l’avenir de demin. La jeunesse demeure, en effet, une source d’énergie et un facteur de construction d’avenir. Alors, pour nous tous, il est important qu'elle soit bâtie et que sa vision de l'avenir soit positive en produisant une vie forte, influente avec un grand impact en termes de valeurs et d’ethiques pour son temps et pour les générations futures.

Dans ce cadre, dans la paroisse St Joseph Mukasa de Bétérou, nous organisons deux fois par an les grands rassemblements des jeunes venant de toutes nos communautés. Cela permet à nos jeunes de vivre trois jours dans la fraternité pour se former davantage.

La dernière rencontre a eu lieu le week-end passé, du 17 au 19 Décembre au centre de la paroisse à Bétérou. Ils étaient 140 jeunes à répondre à notre invitation. Comme d’habitude, ce rendez-vous a débuté par la prière d’ouverture suivi par les mots de bienvenue et d’organisation. La première soirée, les participants ont eu la possibilité de regarder sur le grand écran la projection du film « Central do Brasil ». Les jeunes l’ont regardé avec beaucoup d’intérêt en appréciant ses valeurs humains.

La journée de samedi a été remplie de différentes activités. D’abord, toute la matinée, les jeunes ont participé à la causerie animée par l’abbé Ursule AGBANGLA, venu de Parakou. Il a abordé le thème : Comment éveiller le sens de la mission chez les jeunes. NB ! C’est le thème de l’année pastorale OPM, l’année jubilaire à l’occasion de 150ème anniversaire de l’évangélisation de l’Église du Bénin.

rjbeterou04-copie-1Puis, dans l’après-midi, c’était le tour de différents concours suivi de deux matchs de football ; le premier entre les filles et le second entre les garçons. S’il s’agit de la soirée, elle a été ouverte par l’adoration du Saint Sacrement. Pendant ce temps il y avait l’occasion de se confesser. Ensuite, après le repas, chaque communauté a eu l’opportunité de se présenter aux autres à travers des chants, des danses, des sketchs, etc.

Le point culminant de la rencontre a été la Messe de dimanche présidée par l’abbé Jonathan CAPO-CHICHI, le directeur de l’Aumônerie des Œuvres dans l’archidiocèse de Parakou. Tout s’est terminé par le repas pris ensemble avec notre invité et aussi par la brève évaluation de la rencontre.

En résumé, c’était une expérience très enrichissante qui nous a permis de découvrir davantage les talents et les capacités de ceux qui constituent la prunelle de la jeunesse ici à Bétérou. Pour nous, c’est aussi l’occasion de les intégrer dans la mission de l’Église, en particulier en les encourageant à s’engager davantage dans les activités de leurs communautés respectives. 

Marek Pogorzelski, SVD

rjbeterou01 rjbeterou05 rjbeterou03-copie-1

 

Publié dans Nos Paroisses

Partager cet article

Repost 0

Editorial du Grain No 23, bulletin du Postulat SVD de Lomé

Publié le par SVD TOG

 

grain201012001Nos jeunes postulants à la quête de Dieu

Après leurs congés de fin d’année, les postulants ont repris leurs activités intellectuelles, spirituelles et pastorales depuis le 01 octobre 2010 par une messe concélébrée par les formateurs et le provincial dans la chapelle de la maison provinciale. Cette année, ils sont au total 14 qui veulent mûrir et approfondir leur vocation dans la congrégation des missionnaires du Verbe Divin, laquelle est consacrée à l’annonce du Verbe incarné partout dans  le monde entier(le monde est notre paroisse).

Ces jeunes venant du Togo et du Bénin ont tout quitté comme Pierre et ses compagnons et veulent consacrer leur vie à Dieu. Malgré les défis de l’heure,  les crises que traversent l’Eglise (crise d’identité et de rébellion contre Dieu) et  dans un monde où la plupart des jeunes ont perdu tout repère, ces postulants convaincus de leur foi et pleins  de vigueur veulent nous dire que se consacrer totalement à Dieu et  travailler pour  son règne est encore possible aujourd’hui. Ces chercheurs de Dieu, qui s’engagent  dans cette aventure ambiguë sans savoir s’ils pourront atteindre le but, ont besoin au-delà de tout, de  notre soutien spirituel.

Portons-les dans nos prières pour qu’ils puissent se laisser façonner par  le Christ au cours  de leur  formation afin de devenir  des hommes de Dieu, personnes «christi formes », capable d’offrir au monde un limpide et joyeux témoignage de tous ceux qui sont vraiment appelés par Dieu lui-même.

Que la Vierge Marie, Reine des vocations et trône de la sagesse obtienne pour eux les grâces nécessaires pour une formation intégrale capable de les mener sur le chemin de la sainteté.

Bon temps de l’avent et bonne fête.

 Père François-Xavier DJAGLI, SVD

 

Suite sur: www.svdafram.org/grain023.htm

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Réflexion et voeux du P. Georges Tete du Brésil

Publié le par SVD TOG

Bonjour,

Ce Dimanche nous avons allumés la troisième bougie de l´avent en préparation de Noel. Chaque année, les chrétiens de tous les âges se réunissent en famille pour célébrer la venue de Jésus dans ce monde. Cette année nous revivrons nous nous réunirons pour célébrer une fois encore la venue du Sauveur dans notre monde, surtout dans notre cœur. En ce temps de l´avent, nous attendons avec espérance l´avènement d´un monde plus beau; mais notre attente doit être active où nous devons travailler pour provoquer un évènement, ou bien, faire surgir un homme ou une femme pour sauver notre famille et notre pays.

Nous traversons un monde qui a ses lois, que l´action humaine peine à changer; les conséquences de nos actes deviennent des questions que tu écoutes souvent: Pourquoi tant de pleurs et de croix mon Dieu? Dans ce cri de désespoir, une voix nous dit: “consolez, consolez mon peuple (Is 40,1)”. Dieu n´a pas oublié la promesse faite à nos Peres, en faveur d´Abraham et de sa race á jamais; donc il ne nous abandonnera pas. Le souvenir de cette promesse fait naitre dans nos regards un peu de joie. Les glaciers fondus du pôle Nord, menaçant notre existence, peuvent se solidifier á nouveau si nous accordons à Dieu d´exister avec nous.

Seigneur, veilles sur tous ceux qui souffrent plus que nous. Que nos mains ouvertes devant toi soient le signe du don total à ta providence. J´espère chanter bientôt avec mes amis ton Incarnation et ta Gloire puis la fin de la servitude des hommes aux lois contraires aux exigences du royaume des cieux où le plus petit est plus grand que Jean Baptiste. Que la paix règne dans ton cœur.   

 

Georges, svd

 

Partager cet article

Repost 0

Visite du Pape au Bénin - Déclaration du Nonce Apostolique

Publié le par SVD TOG

A l’occasion d’une conférence de presse au ministère des Affaires étrangères, Mgr Michael August Blume, Nonce apostolique près le Bénin et le Togo, annonce la bonne nouvelle de la visite du Pape Benoît XVI au Bénin au cours de l’année 2011.


Excellence Monsieur le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’extérieur ;
Monsieur le Médiateur de la République ;
Mesdames et Messieurs les ambassadeurs et représentants des organisations internationales ;
Excellence Mgr Antoine Ganyé,  Archevêque  de  Cotonou et président de la Conférence épiscopale du Bénin ;
Mesdames et Messieurs les membres du cabinet et directeurs du Ministère ;
Chers amis de la presse ;
Mesdames/Messieurs


Comme représentant du Saint-Siège, je me réjouis que le Saint-Père ait accepté les invitations du président de la République et du président de la Conférence épiscopale.
Je voudrais observer que le voyage en question sera le dernier du Saint-Père au cours de l’année 2011. A la différence de son premier voyage en Afrique, pendant lequel il a visité deux pays,  le  Cameroun  et  l’Angola,  le Bénin sera  le seul pays concerné  par ce voyage. Pour cela, l’événement est important non seulement pour les catholiques mais aussi pour tous les Béninois. Les yeux du monde entier seront posés sur le Bénin, sur son peuple et sur sa foi en Dieu. Notre pays se trouve ainsi honoré dans le souvenir inoubliable du cher Cardinal Bernardin Gantin avec lequel le Saint-Père a « eu la chance providentielle de partager de nombreuses années au service du Siège apostolique ». En même temps, l’Eglise Famille   qui   se   trouve   dans tous les pays d’Afrique sera aussi  rendue  visible  avec  la participation des représentants de toutes les Conférences épiscopales du continent. Leur participation  est  motivée  par  le  fait  que   le  Saint-Père  a  l’intention  de  publier, pour l’Église en Afrique, son exhortation apostolique qui est le fruit de la session spéciale du synode des évêques pour l’Afrique. Au Cameroun, le Saint-Père a présenté à ces représentants les documents de travail du synode qui s’est tenu en  octobre  2009.  Son  thème était « L’Église en Afrique au service de la réconciliation, de la justice et de la paix ».  Ces préoccupations de toute l’humanité sont ressenties  sur  notre   continent  de  telle  façon que  le  Saint-Père  a  voulu  faire une  consultation  approfondie afin que l’Eglise catholique puisse y apporter sa propre contribution pour le bien de toute l’Afrique.
L’Exhortation sera donc à la fois la conclusion du procès synodal qui avait engagé les fidèles catholiques de tous les pays africains et le début d’un nouveau chapitre de l’histoire de l’Eglise en Afrique, étant donné que l’Exhortation sera un guide et un projet pastoral pour les prochaines années. L’Eglise collabore  et  collaborera  avec  tout homme de bonne volonté pour la réalisation de ces aspirations par son enseignement, son esprit de dialogue et son témoignage de vie.
Il y a presque un an qui nous sépare de l’arrivée du Saint-Père. Nous invitons la communauté catholique  à  faire  de  ce temps une période prolongée de préparation spirituelle, surtout avec leurs efforts pour témoigner du don du Christ quant à la réconciliation, la justice et la paix et de renforcer la famille, l’Eglise domestique, qui est la première école de ces valeurs.
Je vous remercie.

 

Mgr Michael August Blume


Le Pape Jean-Paul II était venu au Bénin la première fois le 17 février 1982. Son trajet en 1982 : Nigeria, Bénin, Gabon, Guinée Equatoriale.
Il est revenu en février 1993. Le 3 février, date anniversaire de l’ordination épiscopale du Cardinal Gantin, 36  ans  plus  tôt,  il  a  ordonné  11  diacres  de Cotonou : Gilles do Santos, Delphin Vigan, Jean Joachim Adjovi, Bernardin Gomez, Barthélemy Vigan, Angelo Raoul Lalèyè, André Avellin Aniou, Simon Yobodè, Emmanuel Atindéhou, André S. Quenum et Frédéric Viadénou. Ce voyage de Benoît sera la troisième visite d’un Pape au Bénin. Hêsi ma di mi ô! (Ne craignez pas !).

Partager cet article

Repost 0

Nouvelles de Sonahoulou

Publié le par SVD TOG

sonahoulou101202L’année 2010-2011 porte en elle des raisons irrésistibles et décisives  pour rendre grâce à Dieu en ce qui  concerne l’église famille de Dieu qui est ici au Bénin.

D’une part cette année 2010-2011 marque les 150 ans d’évangélisation du Bénin et d’autre part les 15 ans de la création du diocèse de Djougou.

Depuis la création du diocèse le 10 Juin 1995 l’Ordinaire du diocèse en la personne de son Excellence Monseigneur Paul K. VIEIRA, s’est fixé trois objectifs : Eglise-Famille, Communautés Vivantes ou Communautés Ecclésiales de Base, et Auto-prise en charge.  

La semaine du 20 au 23 septembre 2010 était consacrée pour les journées pastorales du diocèse, journées auxquelles tous les Agents pastoraux autour de leur évêque, devraient  évaluer les trois piliers d’évangélisation du diocèse durant ces 15 ans. Aux lendemains des journées c’était le lancement paroissial de l’année pastorale chez nous à la paroisse St Joseph de Sonaholou. A cet évènement tous les catéchistes, accompagnés des membres de leur bureau y étaient.

Par ailleurs la paroisse St Joseph de Sonaholou, pour implémenter les directives du diocèse, a mis sur place des Communautés Ecclésiales de Base (CEB), communautés par lesquelles la grande famille de Dieu que nous formons sera plus active, plus intéressante et plus vivante. Nous avons 7 CEBs à la communauté centre (Sonahoulou) et chaque CEB a ses jours de rencontre et est dirigée par un aumônier. Il faut noter que durant tout le mois d’octobre  chaque aumônier a vécu ensemble avec sa CEB les mystères du saint rosaire. On quittait souvent la maison autour de 19h30 et à 20h on débutait le chapelet. Avec ce moyen on a pu rassembler beaucoup de fidèles catholiques et même parfois les non-catholiques qui viennent prier avec nous parce qu’ils croient à l’efficacité de la prière du rosaire. On prie de maison en maison pour permettre à beaucoup de gens de sentir chez soi la présence et la communion de la famille de Dieu à laquelle il ou elle appartient. Il faut remarquer qu’il y a eu une participation fabuleuse de la part des fidèles de chaque CEB. Le mois de rosaire a été clôturé par deux processions avec la statue de la Vierge Marie. La première procession s’est faite à partir de 15 h dans une de nos communautés appelée Kim-Kim-Gnalo dirigée par la Sr Aldona, SSpS, la Sr Katarina, SSpS,  Christina (laïc missionnaire) et le P. Henri. La seconde procession s’est déroulée au centre de la paroisse à partir de 18h00. On a commencé la procession chez les sœurs jusqu’à l’église qui a été agréablement et jovialement décorée.   Au fait, c’était un moment de joie et d’ambiance totale.

Aprèsonahoulou101201s ces joyeux moments, nous avons entamé les visites dans les CEB des stations secondaires de la paroisse. Pour ces visites tous les pères, les sœurs et le bureau du conseil paroissial se sont mobilisés. La première station secondaire visitée était celle de Kim-Kim Gnalo environs 15 km de la communauté centrale. Kim-Kim a trois CEBs. Pour cela nous avons formé trois groupes et chaque groupe a pris en charge une CEB. Les rencontres commençaient à 20h et par conséquent l’équipe de visite revenait autour de 22h 30 et parfois plus tard puisqu’il fallait déposer les membres du bureau chez eux.

Il faut mentionner que ces visites ont été incontestablement fructueuses, car la plupart de CEBs ne maîtrisaient pas, comme il fallait, l’avantage d’une CEB. C’était une opportunité de pouvoir aider nos fidèles à comprendre que les CEB sont des lieux de prière et d’écoute de la parole de Dieu, des lieux où les membres eux-mêmes sont responsables, des lieux d’apprentissage de la vie de l’Eglise.

Nos CEB doivent surpasser toutes nos barrières de solidarité naturelles des clans, tribus et d’autres groupes d’intérêts. Dans les CEB on ne doit pas entendre dire « moi je suis Lokpa ou fon »,  « moi je suis du Nord ou du Sud, de l’Est ou de L’Ouest». Nos CEB doivent être le flambeau de cet amour universel du Christ qui touche tous les cœurs. En Jésus Christ il n’ya ni Juifs, ni esclaves, ni homme, ni femme, ni Lopka, ni Kabyè, ni fon, ni Foodo, ni éwé…nous sommes tous un dans le Christ (Gl 3,28).   

De plus, pour la préparation de Noël nous avons commencé les recollections avec les communautés sur place et celles qui sont à l’intérieure. Cette recollection s’étend jusqu’au 18 de ce mois. 

Toute la communauté de Sonaholou souhaite à tous et à chacun un Joyeux Noël  et une Heureuse Année 2011. (Laurent et Henry)

Publié dans Nos Paroisses

Partager cet article

Repost 0

Ordination Sacerdotale - Janvier 2011

Publié le par SVD TOG

ORDINATION2011net

Partager cet article

Repost 0