Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pérégrination de la Croix du Jubilé à Bétérou

Publié le par SVD TOG

cj01Depuis plus d’un an déjà, l’Eglise Catholique au Bénin est en fête. En effet, le dimanche 18 Avril 2010 a commencé l’année jubilaire de 150 ans d’évangélisation du Bénin qui a pour thème : « Chrétien, rends compte de ton espérance ! ». La grande messe d’ouverture officielle du jubilé a eu lieu ce jour-là à la plage d’Agoué et elle a été présidée par le Mgr Antoine Ganyé, archevêque de Cotonou et le Président de la Conférence Episcopale du Bénin.

Ce jubilé est organisé pour que du 18 Avril 2010 au 20 Novembre 2011 (visite du Pape Benoît XVI au Bénin), plusieurs diocèses accueillent les diverses célébrations nationales prévues. Mais en plus, chaque diocèse, chaque paroisse, institut, institution, communauté, groupe de prière, mouvement, chaque famille, chaque chrétien est invité    à vivre au niveau local et personnel ce temps de grâce.

Parmi les différentes célébrations et activités que nous sommes invités à vivre il y a celle de la Pérégrination de la Croix du Jubilé. Depuis l’ouverture de l’année jubilaire, cette croix a déjà visité huit diocèses, à savoir Lokossa, Cotonou, Porto-Novo, Abomey, Djougou, Natitingou, Kandi et N’Dali. Du 29 Juillet au 12 Août, elle s’est trouvée dans notre archidiocèse de Parakou et elle a sillonné les paroisses.

cj03À notre grande joie, la Croix du Jubilé a été accueillie dans notre paroisse St Joseph Mukasa à Bétérou, le mardi 09 Août 2011. Son accueil solennel a eu lieu vers 09 heures entre Tourou et Barrerou, c’est-à-dire là où commence notre paroisse. Ensuite, la Croix a fait un tour à travers le territoire de notre paroisse : du lieu de l’accueil jusqu’à Yebessi. Dans certains villages (Kokoubou, Téou-Kpara, Amadou-Kpara, Kpassatona, Kaki-Koka, Kpessou-Samari, Yebessi, Bétérou) il y a eu la célébration de circonstance, à savoir : l’accueil à l’entrée du village, une procession vers la chapelle et là – la liturgie de la vénération de la Croix du Jubilé. Le lendemain à Bétérou, la messe solennelle a été célébrée par le P. Marek POGORZELSKI, SVD. L’homélie de circonstance a été prononcée par le P. Simon TANKLOUFEY.

En accueillant dans notre paroisse la Croix du Jubilé, nous avons demandé au Seigneur d’imprimer encore en nous la grâce de la conversion et de la réparation ; l’amour et la gratitude ; l’engagement apostolique et la consécration au Christ et à son œuvre de salut. Il faut reconnaître que toutes les communautés ont très bien répondu à ce rendez-vous jubilaire. Ils y ont participé vivement et activement.

Certainement, cette pérégrination de la Croix du Jubilé nous a donné, à nous tous, une belle occasion de manifester notre joie et gratitude pour 150 ans de la présence de la Bonne Nouvelle sur la terre béninoise. C’était un bon témoignage de notre foi en Christ mort et ressuscité.

Marek POGORZELSKI, SVD / Bétérou

cj02 cj04  cj05 cj06  cj07

cj08 cj09 cj10 cj11 cj12

Publié dans Nos Paroisses

Partager cet article

Repost 0

La joie d'un peuple: le premier prêtre de Danyi Elavanyo

Publié le par SVD TOG

Ordination de Jean-Marie Vianney (SVD) à Danyi Elevanyo

ord2011jma01Le samedi, 23 juillet 2011, Monseigneur a ordonné le premier fils de Danyi Elavanyo en la personne de ALUKU Jean-Marie Vianney(SVD). C’est toute la paroisse des Sts Martyrs de Luganda pour ne pas dire tout le canton de Elavanyo qui était réuni pour célébrer et vivre ce premier événement de leur histoire. Lisons la méditation circonstancielle de son Excellence.

 

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure

Frères et Sœurs en Christ,
Au début de notre méditation de cette messe d’ordination, nous voulons avant tout nous souvenir et rendre grâce au Seigneur. Oui nous nous souvenons de papa ALUKU et de maman ALUKU, parents de l’ordinant de ce jour. Le Seigneur a passé par eux pour donner la vie à celui à qui nous allons imposer les mains ce matin pour qu’il soit fait prêtre de Jésus Christ. Ils ne sont plus avec nous mais ils sont plus proches de nous, car nous espérons qu’ils sont au ciel devant le Prêtre éternel. Le Seigneur a voulu qu’ils vivent cette belle cérémonie d’ordination là où est célébrée la liturgie céleste, là où siège à la droite du Père, le Prêtre Eternel Jésus Christ.
Frère Jean-Marie Vianney, votre maman n’a pas vu sur cette terre, votre entrée au séminaire. Votre papa quant à lui, a entendu la bonne nouvelle de votre ordination sacerdotale. Il s’est réjoui d’apprendre qu’enfin, un enfant de Danyi-Elavanyo, son enfant, sera ordonné prêtre selon l’ordre du Roi Melchisédech. Comme Moïse, qui n’a pas eu la grâce de mettre pied dans la terre promise mais de l’apercevoir de loin, votre papa a eu la grâce de vivre ce jour à partir du ciel. Décédé le 5 juin 2011, 53 jours avant ce jour de grâce, il a certainement comme le vieillard Siméon, dit au Seigneur en apprenant la nouvelle de votre ordination : « O Maître Souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, car mes oreilles ont entendu dire que mon fils Jean-Marie Vianney sera ordonné prêtre ».
Oui, nous rendons grâce à Dieu pour la foi qu’ils ont vous communiquée comme un trésor de vie. Au baptême, ils vous ont donné un nom ; un joli nom : Jean-Marie Vianney, le Saint patron des prêtres. . Aujourd’hui vous allez devenir un autre Jean-Marie Vianney prêtre. Certes, non pas le Curé d’Ars, mais Jean-Marie Vianney SVD !
C’est quoi donc un prêtre ? La définition d’un prêtre n’est pas à chercher dans un dictionnaire Larousse, ni dans une encyclopédie, ni sur Google (moteur de recherche internet) mais dans la parole de Dieu.
Pour Larousse ou le Petit Robert, le prêtre c’est celui qui a reçu le 3e ordre majeur de la religion catholique. Cette définition vient du Petit Robert 2006. Elle est juste, mais là où elle pèche par erreur, c’est que Larousse trouve le féminin de prêtre qui est prêtresse. C’est-à-dire femme ou fille de la religion païenne attachée au culte d’une divinité. Il a une autre erreur d’ordre historique. En parlant du prêtre comme celui qui a reçu le 3e ordre majeur, le dictionnaire fait allusion au sous-diaconat qui est 1er ordre majeur, le diaconat 2e ordre et le presbytérat 3e ordre. Mais depuis le Concile, le sous-diaconat a été supprimé. Ce qui fait que le prêtre n’est plus celui qui a reçu le 3e ordre mais plutôt le 2e. Le 3e ordre c’est l’épiscopat. C’est pour cela que nous disions plus haut que pour connaître le prêtre ce n’est pas dans le dictionnaire que nous trouverons la lumière.
Le prêtre est un homme choisi parmi les hommes, revêtu d’une mission sacerdotale pour agir in persona Christi. On ne se donne pas cet honneur, on le reçoit par appel de Dieu. (Heb 5, 4). Le Christ lui-même bien qu’il soit le Prêtre Souverain ne s’est pas attribué la gloire de devenir Grand-Prêtre. Il l’a reçu de celui qui a dit : « Tu es mon Fils, aujourd’hui je t’ai engendré ». Et c’est lui encore qui dit aujourd’hui : « ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure ».
Mais attention ! quand la lettre aux Hébreux dit que personne ne s’attribue cet honneur, c’est pour rappeler que c’est dans une attitude humble, vis-à-vis de Dieu et vis-à-vis des hommes, qu’on montre qu’on est choisi pour cet honneur. La Vierge Marie l’a admirablement exprimé: « Il élève les humbles, il comble les affamés et renvoie les riches les mains vides ». Le prêtre est un choisi parmi les hommes, mais il est aussi un tout autre. Il n’est pas un tout autre parce qu’il est choisi, mais il exerce un ministère qui est celui d’un tout autre : Jésus Christ. Si le prêtre est un choisi, sur quel critère Dieu se base-t-il pour faire son choix ? Ce n’est pas un tirage au sort comme les apôtres l’avaient fait en choisissant Matthias pour remplacer Judas. Dieu a un seul critère pour choisir. C’est son libre amour qui nous a formés tous, prêtre ou non prêtre dans le sein maternel. « Avant de te former, je t’ai connu ; depuis le ventre de ta mère, j’ai mis la main sur toi. »
Si c’est Dieu qui fait le choix, pourquoi a-t-il attendu, depuis des années que sa parole est parvenue ici à Elavanyo, pour que toi Jean-Marie Vianney tu sois le 1er fils d’Elavanyo à accéder au sacerdoce ?
Dieu seul peut donner la réponse à cette question. Mais ce que nous pouvons dire, nous le trouvons dans l’écriture sainte. Beaucoup sont appelés, mais peu ont répondu à l’appel. C’est librement que le Seigneur fait son choix, c’est librement que les hommes répondent à son appel.
Nous avons écouté dans la 1ère lecture comment Dieu a appelé le prophète Isaïe et comment il a répondu à l’appel du Seigneur. Un roi vient de mourir, il s’agit du roi Osias. Nous sommes dans les années 740 et 736. Isaïe va au temple, il voit le Seigneur assis sur un trône très élevé. Ce jour-là, le Seigneur a porté un habit dont la traîne remplissait le temple. (La traîne) cela veut dire que la partie d’un habit est long qui traine à terre, à son bout arrière. C’est comme le cafard-magnan.
Le Seigneur est entouré d’Anges qui se criaient l’un à l’autre : Saint, Saint, Saint, le Seigneur le Tout Puissant. Au milieu de ces acclamations, les portes se mirent à trembler et le temple se remplissait de fumée. Et Isaïe crie : « Malheur à moi je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impurs et mes yeux ont vu le Seigneur le Tout Puissant ». L’un des Anges, prend une pierre brûlante (d’une braise pour brûler l’encens) et toucha la bouche d’Isaïe et dit : « ton péché est effacé ». Et alors Isaïe entendit une voix « Qui enverrai-je, qui donc ira pour nous » ? Et Isaïe répond : "me voici envoie-moi".
ord2011jma02.JPGL’appel du Seigneur est d’abord une demande. Le Seigneur qui nous a formés, le Tout Puissant demande : « qui ira pour nous » ? Tu as entendu cette demande du Seigneur et comme Isaïe, tu as dit : me voici Seigneur, envoie-moi. Dieu a communiqué à tes supérieurs, c’est-à-dire à l’Eglise ta réponse. Ils t’ont appelé au sacerdoce par la lettre dimissoriale signée à Kinshasa le 10 mai 2011. Cette lettre nous a été communiquée, donnée par votre père provincial pour que tu sois ordonné et envoyé, comme le Christ avait envoyé les douze avec un mandat bien rédigé. Les thèmes forts de ce mandat, les voici : « vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Ne vous procurez ni or, ni argent, ni monnaie à mettre dans votre ceinture. Dans tout village ou ville où vous entrerez, donnez la paix à cette ville ou village ».
Autrement dit, Jean-Marie Vianney, le Seigneur te veut tout entier à lui. Amen
P. Arnold EKLU

 

Source: http://www.diocesedekpalime.tg/actualite.php?id_scat=910


 

Partager cet article

Repost 0

Le Camp des Séminaristes de l’Archidiocèse de Parakou 2011

Publié le par SVD TOG

cs50Du lundi 18 au lundi 25 Juillet 2011 s’est tenu au centre Dei Verbum de Bétérou le camp des séminaristes de l’archidiocèse de Parakou sur le thème «  à la découverte de nos communautés ecclésiales de base (CEB) ». C’est un ensemble de 43 séminaristes grands et petits issus de tous les séminaires du Bénin qu’ils se sont réunis pour vivre la fraternité. Plusieurs activités ont meublé ce camp : la pastorale sur les stations, une soirée récréative, un match avec les jeunes, des séances de nettoyage, mais aussi des rencontres pour s’imprégner de la vie de chaque séminaire.

Au cours de cette semaine ils ont eu la joie de la visite du Mgr Pascal N’KOUÉ, le nouvel archevêque qui les a longuement entretenus. Cette semaine fut une belle expérience. Tout leur Merci va à l’endroit du Père Marek POGORZELSKI SVD, vicaire de la paroisse, à la sœur Yvonne VIKPO SFMDP et aux mamans qui l’ont aidée à la cuisine, mais aussi à toute la communauté qui s’est mobilisée pour les accueillir.

TOSSOU Bidossèssi Freddy-Dany Marcel, Séminariste

cs1 cs12 cs19 cs3 cs41 cs11 cs32cs8

Publié dans Nos Paroisses

Partager cet article

Repost 0

Encore l'info sur la nouvelle numérotation au Togo

Publié le par SVD TOG

http://a7.idata.over-blog.com/2/82/08/15/photos-2011/teltog2011a-copie-1.jpg

Le passage du plan de numérotation du Togo le 7 Aout 2011, à 8 chiffres bouleversera surement les habitudes et les communications pendant un moment.

Il va falloir s'adapter aux nouvelles donnes.

- Vous qui n'arrivez pas à savoir quel numéro appartient à quel opérateur mobile ;
- Vous qui désirez convertir tous les numéros de votre répertoire (ainsi que ceux de vos amis, parents, entreprise....) en UN SEUL CLICK, vous devriez essayer Togo8Chiffres.

Togo8Chiffres vous donne la possibilité de convertir tous vos numéros en un click et d'exporter nouveaux numéros convertis (8 chiffres) vers un fichier Excel que vous sauvegardez pour usage ultérieur.
C'est gratuit. Faites passer le message !
Lien direct : http://togoenvogue.com/togo8chiffres/

Partager cet article

Repost 0

Nouvelle numérotation au Togo

Publié le par SVD TOG

A partir du 7 août 2011, le Togo passe à la nouvelle numérotation de 7 à 8 chiffres. Pour les numéros fixes il faut ajouter au début le chiffre "2".

Quant aux numéros cellulaires c'est un peu plus compliqué, les details on peut trouver dans le fichier au format PDF à l'adresse: www.svdafram.org/togtel2011.pdf

 

Le P. Francis Kochuparambil vient de nous donner exemple de communiquer ses nouvaux numéros téléphoniques:

 

Dear Friends, From Saturday (06.08.11) midnight my telephone number will become : international code + 8 numbers: 00228 90 04 81 74, My Telephone fixe will be: 00228 2660 15 32, my fax will be 00228 2660 16 52. Thank you all for taking note of this change. Fr. Francis Kochuparambil, Togo.

 

Chers Amis, A partir de 0H00 GMT le 7 Août 2011 mon numéro de téléphone passe en 8 chiffres: 00228 9004 81 74, Téléphone fixe: 00228 2660 15 32, mon fax 00228 2660 1652. Je vous remercie pour avoir noté ce changement. Père Francis Kochuparambil, Togo

 

 

 

Partager cet article

Repost 0