Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Maison religieuse SVD à Lomé

Publié le par SVD TOG

 25 mars 2010 : la Maison Religieuse du Verbe Divin est placée sous le Praeses, P. Wladyslaw Dybas et son conseil, P. François-Xavier Djagli et Fr. Bernabas Kolo. Photos de la fête de la Province et de la Maison...

 

kegue01  kegue02  kegue03

Publié dans Nos Paroisses

Partager cet article

Repost 0

MISNA News: Togo - Présidentielle 2010

Publié le par SVD TOG

TOGO
5/3/2010
PRESIDENTIELLE: SITUATION CALME DANS L'ATTENTE DES RÉSULTATS

 

Économie et Politique, Standard

Aucun chiffre officiel sur l'issue du vote ni sur l'affluence des électeurs : au lendemain de la présidentielle au Togo, le silence radio est de mise sur tous les organes de presse publics qui, conformément aux recommandations qui leur ont été prescrites, attendent le communiqué de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), seul organisme autorisé à diffuser toutes les informations relatives au scrutin. "Pour l'instant, la seule chose de sûre c'est que les opérations de vote se sont déroulées dans le calme, sans incidents, et, semblerait-il, de manière plutôt régulière", indique à la MISNA père Marian Schwark, missionnaire de la Société du Verbe Divin, contacté par téléphone à Kpalimé, à 120 kilomètres au nord-ouest de la capitale Lomé. "Par exemple, au bureau de vote à côté de notre centre - raconte-t-il - tout s'est bien passé, le dépouillement des bulletins est terminé et l'Ufc (Union des forces pour le changement, Ndlr) est en tête", se référant à la coalition de l'opposition qui a présenté comme candidat Jean-Pierre Fabre, considéré comme le principal adversaire au scrutin du président sortant Faure Gnassingbe Eyadema. Alors que le souvenir des graves violences électorales advenues en 2005 est déjà loin, toute la presse, les observateurs et la société civile s'accordent pour définir le scrutin pacifique et sans heurts. À l'unisson, un observateur de la Commission Justice et Paix de la conférence épiscopale du Togo qui a supervisé jeudi les opérations de vote dans une circonscription de Lomé, avait indiqué à la MISNA que tout le processus électoral s'était déroulé dans les règles, à quelques exceptions près, comme la suppression au dernier moment de l'authentification des bulletins de vote par les empreintes digitales des électeurs ou l'absence d'un président de circonscription dans certains bureaux de vote ou encore un nombre insuffisant de suffrages. Une fois que chaque circonscription électorale aura transmis ses propres résultats à la Ceni, le nouveau président du Togo pourra être annoncé, voire dès le week-end prochain. (CC/CN)
[CO]

http://www.misna.org/misna2009/news.asp?a=1&IDLingua=3&id=267655


TOGO
5/3/2010

Economia e Politica, Brief

PRESIDENZIALI: SITUAZIONE CALMA IN ATTESA DEI RISULTATI

Nessun dato ufficiale sull'esito delle votazioni, nemmeno sull’affluenza alle urne: all’indomani del voto per le presidenziali in Togo vige il ‘silenzio stampa’ da parte degli organi d’informazione pubblici, che come da copione attendono le comunicazioni della Commissione elettorale indipendente (Ceni), unica abilitata a diffondere numeri. “Per ora l’unica certezza è quella di operazioni di voto svoltosi nella calma, senza incidenti e, a quanto sembra, in maniera abbastanza regolare” riferisce alla MISNA padre Marian Schwark, missionario della Società del verbo divino (verbiti) raggiunto telefonicamente a Kpalimé, 120 chilometri a nordovest dalla capitale, Lomé. “Ad esempio, nel seggio elettorale vicino casa – racconta – è andato tutto bene, si è concluso anche lo spoglio delle schede e risulta in testa l’Unione delle forze per il cambiamento (Ufc)”, il partito d’opposizione del candidato Jean-Pierre Fabre, dato da tutti gli osservatori come principale sfidante del presidente uscente Faure Gnassingbe Eyadema, figlio del’omonimo presidente Etienne, deceduto cinque anni fa dopo 38 anni al potere. I risultati ufficiali, dopo che ogni seggio avrà trasmesso i propri risultati alla Ceni, potrebbero essere annunciati nel finesettimana. [CC]

 

Partager cet article

Repost 0

Georges Tete du Brésil

Publié le par SVD TOG

Je suis arrivé chez moi au Brésil où ceux que j´avais quittés m´attendaient pour avoir les nouvelles de mon séjour au Togo. Ils veulent savoir les joies et les peines de mon pays où malgré le brouillard, les surprises inhabituelles de l´harmattan, la peur des prochaines élections; tout cela n´empêche pas mes frères et sœurs de bénir le Seigneur parce´ils ont confiance en leur créateur qui n´abandonne jamais ses enfants.

Entretemps, j´ai eu un retard du vol Air Ivoire en destination de Dakar, ce qui m´a fait passer deux nuits dans un hôtel du Sénégal avant de voyager finalement le vendredi sur São Paulo où déjà les catéchistes m´attendaient pour animer leur formation. Il me fallait encore accueillir ensuite les nombreux nécessiteux qui viennent frapper aux portes de notre maison paroissiale en quête d´aide…

 

Georges

Partager cet article

Repost 0

P. Xene Sanchez de Kinshasa

Publié le par SVD TOG

I once again take the opportunity to thank you for all the preparations and organisation in hosting the 8th Zonal Assembly. We all appreciate them very much. We thank too all the confreres who have constituted the team of accomodating and taking care of confreres. Nous en gardons de tres bons souvenirs.
We are safely back home. Still a bit tired but happy to be "chez nous"
God bless you and the Togo Benin province.
 
Fraternally yours,
Xene Sanchez, SVD
Zonal Coordinator

Partager cet article

Repost 0

Condoleances à la province du Ghana

Publié le par SVD TOG

toda
+ Fr Justinus Toda

Subject:
Re: our sincere condolences

Dear Joseph,
Thanks for your condolence message. Indeed we have lost a young, energetic and experieced person. We dont know why. But HE knows why. He will be burried in Nsawam on the 12th of March after the mass at 10 AM. On the 11th night there will be Vespers and mass starting at 8pm in Asutsuare - his Parish. Thanks for your prayers.
 
Thomas D'Mello SVD
GHA Provincial
----- Original Message -----
Subject: our sincere condolences

Dear Father Provincial,
We have come to know of the sudden demise yesterday of our confrere Justinus TODA of the GHA province. In our community celebration of the Eucharist this morning on this first Sunday of lent, we specially commended the departed soul to the Lord, remembering at the same time his family back in Indonesia, and all of you confreres there and the entire GHA province. Rest assured that we are humbly united in prayer with you at this time of pain and suffering... R.I.P.
 
Joseph Kallanchira, SVD
Lomé (for all confreres of TOG province)

Partager cet article

Repost 0

Raphaël Kpandja de Chili

Publié le par SVD TOG

Oui, je vais très bien malgré tout. Une première expérience de tremblement de terre dans ma vie, à 3h40 du matin avec une intensité de 8,8 et surtout pour 3 minutes, c'était du tout.

Chez moi en paroisse et au collège, les dégâts sont considérables. Mais ce n'est rien en comparaison avec d'autres endroits où il y a eu tremblement de terre et Tsunami.

Actuellement il y a un grand débat car tout au début la marine du Chili avait écarté toute possibilité de tsunami. Une demi-heure après la mère a englouti des centaines de personnes. Actuellement il y a presque mille morts et beaucoup de blessés, de disparus et de sans abris. C'est effroyable. Actuellement à Santiago il y a des édifices qui sont sur le point de s'écrouler. De là un autre débat: les entreprises de construction sont dans le collimateur du gouvernement et des habitants de ces édifices: les entreprises avaient juré avoir construit les édifices avec du matériel antisismique. Alors pourquoi les édifices n'ont-ils pas résisté au séisme....

De toutes les façons, cette expérience je ne la souhaite même pas à mon pire ennemi.

Concernant les études, le conseil provincial m'a donné l'autorisation de faire un "Master" en psychologie. Après cela on peut continuer avec le doctorat. Je commence le 17 mars prochain, dans peu de jours donc. Ce sera ici à Santiago dans une université catholique conjointement avec l'université de Loyola à Chicago.

Salutations à tous les confrères dans la province du Togo Bénin.

Raphaël

Partager cet article

Repost 0

Thomas Kallanchira, SVD - Generalate Rome

Publié le par SVD TOG

Thank you for the Togo election news. 
Praise the Lord for the peaceful election held. All of you and the people of Togo are in our prayers. God bless. In the Word,

Thomas Kallanchira, SVD
Generalate Communications Coordinator
Rome

Partager cet article

Repost 0

MISNA : Togo - Présidentielle 2010 / Presidential elections / Prezidentiali

Publié le par SVD TOG

TOGO

4/3/2010

PRÉSIDENTIELLE: OUVERTURE DES BUREAUX DE VOTE, APRÈS UNE CAMPAGNE SEREINE ET "LIBRE"

L'atmosphère est sereine jeudi au Togo, indique à la MISNA père Marian Schwark, missionnaire de la société du Verbe Divin, contacté dans la ville méridionale de Kpalimé, à 120 kilomètres au nord-ouest de la capitale Lomé. "Un climat pacifique et surtout une grande liberté d'expression ont caractérisé la campagne électorale de la présidentielle", observe-t-il, avant d'ajouter : "Quand je suis arrivé ici en 1975, la seule liberté autorisée était celle de chanter et de danser en l'honneur de feu le président Etienne Gnassingbe Eyadema. Aujourd'hui, tous les candidats ont pu mener leur campagne sans aucune restriction". Mercredi, à la veille du scrutin, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Issifou Taffa Tabiou, a lui aussi tenu à réitérer l'engagement de l'organisme à tenir un scrutin juste et transparent, qui verra s'affronter sept candidats, bien que la plupart des observateurs considèrent le véritable duel entre le président sortant Faure Gnassingbe, fils de feu le chef d'État, qui était resté au pouvoir pendant 38 ans, et Jean-Pierre Fabre, candidat de l'Ufc (une des deux grandes coalitions de l'opposition). Les villes du Togo ont arboré les couleurs et les symboles des deux principaux partis : blanc pour la formation du régime (Rpt), dont l'emblème est un épi de maïs, et jaune pour l'Ufc, représentée par un palmier. "Il est évident que les affiches de Faure sont plus présentes, il dispose de plus de moyens, mais celles de ses adversaires sont quand même très nombreuses", observe père Schwark, précisant que "certains estiment que l'opposition s'est organisée un peu tard pour arriver bien préparée au scrutin et les habitants auraient d'ailleurs préféré une grande coalition autour d'un seul candidat". Les progrès réalisés dans le cadre des libertés et du dialogue politique, après la concentration du pouvoir dans les mains d'un seul parti pendant près de 40 ans, ont été salués par la communauté internationale, qui a relancé avec le Togo sa coopération économique. "À ces avancées – indique le missionnaire - se sont ajoutés pendant la seconde phase de la présidence de Faure des progrès dans les services fondamentaux, qui ont été qualifiés par ses détracteurs de propagande électorale. Cependant, il ne faut pas oublier que le Togo est un pays très pauvre : la population connaît d'immenses difficultés, les salaires sont restés inchangés et les coupures de courant sont encore fréquentes". Notre interlocuteur, qui évoque les violences électorales lors de la précédente présidentielle en 2005, espère que le climat serein durera, même en cas de contestations des résultats, jusqu'à l'issue du vote. (CC/CN)
[CO]

http://www.misna.org/misna2009/news.asp?a=1&IDLingua=3&id=267567

TOGO
4/3/2010

PRESIDENTIAL ELECTIONS: VOTING BEGINS AFTER A CALM AND ‘FREE’ CAMPAIGN

Economy and Politics, Standard

“Serene climate, peaceful atmosphere and especially great freedom of expression have characterized the campaign for the presidential elections being held today in Togo”: thus told MISNA a Verbite missionary, father Marian Schwark, who has lived 35 years in Togo. “When I arrived in 1975, the only freedom that was granted was to sing and dance praises for the now defunct president Etienne Gnassingbe Eyadema. Today, all candidates have been able to lead their campaigns without restrictions,” said father Schwark speaking from Kpalimé, 120 km northwest of Lomé. Seven candidates are competing for the highest office of the land but observers expect a head to head contest between outgoing president, Faure Gnassingbe, son of the aforementioned Etienne and Jean-Pierre Fabre, who represents the Union for the Forces of Change (UFC) party. The citie are colored in white, the color of the government party ‘Rasemblement du peuple togolais’ (RPT), whose symbol is a corn cob, and yellow the color of the UFC party, whose symbol is a red palm tree. “Certainly Faure’s billboards are more visible, he has more means, but his challengers are not out of the picture. Among the people – observes father Schwark – some think that the opposition has organized itself with some delay to better be able to deal with the electoral challenge and they would have preferred for it to coalesce around a single candidate”. The progress in the context of freedoms and political dialogue, after almost four decades of power concentrated in the hands of a single party, were recognized by the international community, which has revived economic cooperation. “They have been joined, in the second half of the Faure presidency, by some progress even in basic services, which his detractors, however, have described as simple electoral propaganda. That being said – stresses the missionary of he Society of the Divine Verb – let us not forget that Togo remains a very poor country, the population suffers, salaries have not changed and electricity cuts are frequent”. Father Schwark, who also remembers the violence of the previous elections in 2005, hopes that the peaceful atmosphere shall remain even in the case of disputes and even after the ballot results are announced[BO]

http://www.misna.org/misna2009/news.asp?a=1&IDLingua=1&id=267540

TOGO
4/3/2010

PRESIDENZIALI: AL VOTO DOPO UNA CAMPAGNA SERENA E “LIBERA”

Economia e Politica, Standard

“Clima sereno, atmosfera pacifica e soprattutto una grande libertà d’espressione hanno caratterizzato la campagna elettorale per le odierne presidenziali in Togo”: lo riferisce alla MISNA un missionario verbita, padre Marian Schwark, da 35 anni nel piccolo paese dell’Africa occidentale. “Quando arrivai nel 1975 – ricorda – l’unica libertà concessa era quella di cantare e ballare lodi al defunto presidente Etienne Gnassingbe Eyadema. Oggi, tutti i candidati hanno potuto fare campagna senza restrizioni” continua padre Schwark, che parla dalla città meridionale di Kpalimé, 120 chilometri a nordovest dalla capitale, Lomé. Ad affrontarsi per la più alta carica dello stato sono sette candidati ma gli osservatori si aspettano un faccia a faccia tra il presidente uscente, Faure Gnassingbe, figlio di Etienne (rimasto al potere per ben 38 anni, ndr), e Jean-Pierre Fabre, candidato dell’Unione delle forze per il cambiamento (Ufc). A colorare le città sono principalmente il bianco del partito di governo ‘Rasemblement du peuple togolais’ (Rpt), che ha per simbolo una spiga di mais, e il giallo dell’Ufc, rappresentato da un albero di palma di colore rosso. “Certamente sono più visibili i cartelloni di Faure, che dispone di più mezzi, ma non mancano nemmeno quelli dei suoi avversari. Tra la gente – osserva ancora padre Schwark – alcuni pensano che l’opposizione si è organizzata un po’ tardivamente per affrontare al meglio l’appuntamento elettorale e avrebbero preferito che si coalizzasse attorno a un candidato unico”. I progressi nell’ambito delle libertà e del dialogo politico, dopo quasi quattro decenni di potere concentrato nelle mani di un solo partito, sono stati riconosciuti dalla comunità internazionale, che ha riavviato la cooperazione economica. “A essi si sono aggiunti, nella seconda parte della presidenza di Faure, alcuni progressi anche nei servizi di base, ma definiti dai suoi detrattori semplice propaganda elettorale. Tuttavia – sottolinea il missionario della Società del Verbo Divino – non dimentichiamo che il Togo rimane un paese molto povero, la popolazione soffre, i salari sono rimasti invariati e le interruzioni della corrente sono frequenti”. Per l’interlocutore della MISNA, che ricorda le violenze elettorali delle precedenti elezioni nel 2005, l’auspicio più grande è che l’atmosfera pacifica permanga, anche in caso di contestazioni, anche dopo l’esito delle urne.
[CC]

http://www.misna.org/misna2009/news.asp?a=1&IDLingua=2&id=267511

HTML clipboard

Partager cet article

Repost 0

Albert Arockia - Noël en Afrique pour la première fois

Publié le par SVD TOG

Chers confrères, J’étais à Kanté à la Paroisse St. Joseph avec les Pères Fransiskus et Tam pour la Noël et le Nouvel An 2010. Ils étaient très sympathiques vers moi et ils m’ont donné beaucoup de possibilités pour pratiquer le français. C’était ma première célébration de Noël et de Nouvel An en Afrique. C’était vraiment extraordinaire et très intéressant. Le 24 décembre, j’ai fait la décoration de la crèche et de l’église avec les jeunes de la paroisse et les Sœurs. C’était une expérience très enrichissante. La messe de minuit était à 22 heures dans la paroisse. Avant la messe il y avait une soirée animée par les enfants pendant deux heures. Je l’ai bien aimée. Le 25, on a fêté à Hélota chez les Sœurs. On a mangé du riz avec poisson et le piment qui était vraiment chaud et fort !  Le 26, on a fêté a Ajouté avec les gens. La chorale a très bien chanté.  C’était vraiment mélodieux. Le 27, on a fêté à Kokoté et on a mangé chez le chef du village. Le 28, le père Dindo nous a invités chez lui à M’Bouratcheka. 

Le 31 aussi la messe était à 22 heures. C’était vivant et bien animé.  Généralement la cuisine locale est très délicieuse avec la boisson locale appelée  Chapalou. Je crois que j’ai gagné un ou deux kilos de poids. Je me suis fait beaucoup d’amis. Les gens de Kanté sont très sympas et supportables. J’aurais aimé continuer là-bas, mais malheureusement, il fallait rentrer à Lomé pour continuer mon cours de français. Bonne Année 2010 à vous !!!

Albert Arockia, SVD

Partager cet article

Repost 0

Manoj Devasia - Noël et nouvel an au Togo

Publié le par SVD TOG

Nous avons fêté la noël 2009 dans le village qui s’appelle Takpamba, dans le diocèse de Dapaong. La messe du 24 décembre a commencé à 20 heures. Il y avait beaucoup de monde dans l’église. J’ai aidé les jeunes pour la décoration et le père Marcel Arjon pendant la célébration.  Nous avons bien dansé après la messe. Au jour de la fête de noël nous avons mangé en partageant le repas avec les gens de Takpamba.

La messe du Nouvel An a eu lieu à 20 heures le 31 décembre. Nous avons bien chanté et dansé après la messe et c’était intéressant. Au jour du nouvel an le chef du village nous a invités pour le repas. Nous sommes allés à la maison du catéchiste pour dîner. Le 2 janvier nous sommes allés pour pêcher avec les gens de Takpamba et le soir les jeunes ont préparé un dîner pour nous. Les gens de Takpamba se sont montrés très gentils. Les deux semaines passées dans le village m’ont donné l’occasion pour connaître la vie dans ce village au nord du Togo. 

Manoj Devasia, SVD

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>